Leon : L’Allemagne hitlrienne

vendredi 9 septembre 2005
popularité : 14%

CHAPITRE 4 : L’ALLEMAGNE NAZIE

I La monte du nazisme en Allemagne

1/ La Rpublique de Weimar

Aprs l’abdication de l’empereur, la rpublique de Weimar nat le 9 novembre 1918. Elle est conteste par l’extrme gauche rvolutionnaire (insurrection spartakiste Berlin en 1919).

Les nationalistes, l’extrme droite et l’arme accusent la Rpublique d’avoir poignard dans le dos les combattants en signant l’armistice, le 11 novembre 1918. Beaucoup d’Allemands n’acceptent pas le diktat de Versailles qui rend l’Allemagne responsable de la guerre.

En 1923, l’occupation de la Ruhr par l’arme franaise, qui veut acclrer le paiement des rparations du Trait de Versailles, dclenche une inflation vertigineuse. L’Allemagne plonge dans la misre. Cela renforce les partis extrmistes. Des Allemands rendent la jeune rpublique responsable de tous ces problmes.

2/ Hitler

En 1919, il devient le chef d’un petit parti nationaliste : le NSDAP. Il s’inspire du parti fasciste italien au pouvoir depuis 1922. Le 9 novembre 1923, Hitler tente un coup d’Etat (putsch) Munich avec le service d’ordre du parti nazi, les SA. Il est condamn la prison. Aprs 1924, il cherche la conqute lgale du pouvoir. Il cre une garde personnelle, la SS.

Dans Mein Kampf, Hitler a des ides racistes, nationalistes et pangermanistes ( tous les allemands doivent tre runis dans un seul Etat). Il prtend que les Allemands sont la race suprieure. Ils doivent liminer les Juifs, les Tsiganes, les Slaves de race infrieure, les communistes et la dmocratie qui sont responsables des malheurs de l’Allemagne. Ils doivent conqurir l’Europe.

Il runit les mcontents autour du nationalisme, de l’opposition au trait de Versailles, la dmocratie et au communisme, de l’antismitisme, de la promesse de progrs sociaux. Son discours anticommuniste sduit banquiers et industriels . Les militaires se reconnaissent dans ses propos nationalistes. Par ses talents d’orateur, il impressionne les foules.

3/ La crise conomique profite Hitler

De 1929 1932, une grave crise conomique cause faillite et chmage. Le dpart des capitaux amricains provoque la faillite de milliers d’entreprises. La faillite de nombreuses banques affaiblit le mark. Les exportations s’effondrent. En 1932, l’Allemagne compte 6 millions de chmeurs (30% des actifs) contre 600 000 en 1928. Les jeunes et les ouvriers sont les victimes de la crise.

Les rpublicains au pouvoir ne trouvent pas de solutions. Dus, les Allemands se tournent vers les partis extrmistes, le parti communiste et le parti nazi. Il promet aux Allemands du travail et du pain et l’abrogation du Trait de Versailles.

Il brandit la menace d’une rvolution communiste. Les nazis combattent socialistes et communistes grce une milice arme, les SA.

Aux lections de 1932, il devient le premier parti du Reichstag. Nostalgiques de l’Empire, les anciens combattants, les petits bourgeois, les ouvriers chmeurs se reconnaissent dans le NSDAP.

Lors des lections prsidentielles de 1932, le marchal
Hindenburg est rlu face Adolf Hitler qui remporte 37% des voix.

Par peur du communisme et par volont d’expansion territoriale, l’arme, la droite nationaliste et conservatrice et les milieux d’affaires se rallient Hitler. Le 30 janvier 1933, le prsident de la Rpublique, Hindenburg, nomme Hitler chancelier. Le dictateur nazi restera au pouvoir jusqu’ sa mort en avril 1945.

II La dictature nazie

1/ Hitler impose la dictature

Le 27 et fvrier 1933, les nazis incendient le Reichstag (l’Assemble nationale) et en accusent les communistes. L’incendie est un prtexte pour arrter les communistes, limiter la libert de la presse.

Le 23 mars, Hitler obtient du Reichstag les pleins pouvoirs. Chaque Allemand lui doit obissance. Le gouvernement n’est plus runi. Les lections sont abolies. Le parlement disparat. Hitler nomme tous les fonctionnaires qui doivent lui prter un serment de fidlit. Des tribunaux, dont les juges sont agrs par le parti nazi, punissent de mort les opposants.

Toutes les liberts sont supprimes. Hitler interdit les syndicats et les partis politiques en 1933. Les fonctionnaires sont obligs d’adhrer au parti nazi, le parti unique. La terreur politique s’abat sur l’Allemagne. La presse est censure.

Les uvres de savants et d’crivains communistes, dmocrates ou juifs sont interdites. Lors de l’autodaf du 10 mai 1933 Berlin, 20 000 livres sont dtruits. Intellectuels et artistes sont menacs. Beaucoup (Albert Einstein, l’crivain Thomas Mann) fuient l’tranger.

Les Eglises protestante et catholique n’osent pas s’opposer au rgime.

Le 29 et 30 juin 1934, il fait assassiner par les SS, dirigs par Himmler, les chefs SA, lors de la Nuit des longs couteaux . L’arme, les hommes d’affaires et les conservateurs sont satisfaits.

Aprs la mort du prsident Hindenburg, le 2 aot 1934, il devient le matre absolu du pays. Il est le chef de l’Etat (III eme Reich), du gouvernement et de l’arme.

Les SS et la Gestapo (police politique nazie) arrtent, torturent ou tuent les opposants. Ils sont dports dans les camps de concentration ouverts ds 1933 avec Dachau. Ils sont soumis au travail forc, peine nourris, maltraits et souvent tus. Jusqu’en 1939, un million d’Allemands y sont envoys.

En moins de 2 ans, Hitler a fond un rgime totalitaire en Allemagne. Sa devise expose dans son livre Mein Kampf (mon combat) est : Ein Volk, ein Reich, ein Fhrer (un peuple, un empire, un chef).

2/ Une population embrigade

Le parti nazi contrle l’administration, la vie prive, le travail et les loisirs de la population. L’ducation se militarise. Les enseignants non nazis sont chasss. Les enfants et adolescents sont enrls dans les jeunesses hitlriennes pour en faire des nazis obissants et dvous au Fhrer. On leur inculque le mpris du faible, le nationalisme, la discipline, le culte du Fhrer. La femme doit se consacrer aux enfants, l’Eglise, la cuisine . Le gouvernement favorise la natalit.

La grve est interdite. Goebbels, ministre de la propagande, contrle les mdias, la littrature, les jeux olympiques de 1936... La propagande est incessante pour imposer la population les ides nazies. Bibliothques et muses sont expurgs des uvres des auteurs dmocrates ou juifs. Les livres dplaisants aux nazis sont interdits et brls en public lors de gigantesques autodafs. Un culte de la personnalit entoure Hitler : il est prsent comme le Fhrer infaillible pour qui chacun doit se sacrifier.

3/ Un Etat antismite et raciste

Les nazis pensent que les Allemands sont une race pure et suprieure qui doit se protger des races impures et infrieures dont la plus dangereuse est la race juive .

Antismites, les nazis perscutent les Juifs ds 1933. Ils boycottent (refus d’acheter un produit pour manifester son hostilit) leurs magasins. En 1935, les lois de Nuremberg leur enlvent la citoyennet. Tout mariage mixte est interdit. Les nazis imposent aux Juifs le port de l’toile jaune. Un tiers des 500 000 Juifs que comptait l’Allemagne en 1933 a quitt le pays en 1939.

Un pogrom est dclench le 9 et 10 novembre 1938. Des nazis brlent plus de cent synagogues, profanent des cimetires, saccagent 7 500 magasins et massacrent des Juifs. 26 000 Juifs sont envoys dans des camps. C’est la Nuit de cristal . On leur interdit presque tous les mtiers.

L’Etat assassine les handicaps et enferme les homosexuels dans les camps de concentration. Tziganes (considrs comme parasites ), mendiants et malades mentaux sont tus.

4/ L’conomie dirige par l’Etat

Hitler prpare l’Allemagne la guerre. L’armement, l’automobile, les autoroutes, la sidrurgie... bnficient d’investissements prioritaires. Le chmage est vaincu en 1939 par une politique de grands travaux (logements, autoroutes, ponts ), par la relance de l’industrie, le rarmement, le rtablissement du service militaire. Pour financer les dpenses militaires, l’Etat s’endette fortement et augmente les impts.

Hitler est populaire. Cette politique conomique profite surtout aux industriels. Toute l’conomie allemande est tourne vers la prparation de la guerre avec la France et l’Angleterre.

III Vers la seconde guerre mondiale

1/ Une paix fragile

Aprs 1919, face aux dictatures qui se multiplient en Europe, les dmocraties connaissent un fort pacifisme. Les survivants de la Premire Guerre mondiale, encore traumatiss, espraient que la grande guerre serait la der des der , que la socit des Nations (SDN) pourrait viter les guerres. Mais la crise conomique met fin cet espoir. Le Japon annexe la Mandchourie en 1931. L’Italie conquiert l’Ethiopie en 1935. La SDN est impuissante.

2/ Le rarmement de l’Allemagne : la paix en Europe menace

Hitler veut effacer l’humiliation du trait de Versailles. Ds son arrive au pouvoir, il applique Mein Kampf. En 1933, l’Allemagne quitte la SDN. Aprs 1935, en violation du trait de Versailles (28 juin 1919), Hitler rarme l’Allemagne. Il rtablit le service militaire obligatoire. Le 7 mars 1936, il remilitarise la Rhnanie. C’est une violation flagrante du Trait de Versailles mais la SDN ne ragit pas. La production d’armes modernes (avions, tanks) augmente fortement. Lors de la guerre civile d’Espagne, l’Allemagne et l’Italie aident les rebelles nationalistes du gnral Franco alors que les dmocraties ne soutiennent pas les rpublicains. Hitler s’allie l’Italie fasciste et au Japon.

3/ De l’Autriche aux Sudtes

Aprs un plbiscite, en 1935, la Sarre revient l’Allemagne. Le 12 mars 1938, l’arme allemande occupe l’Autriche. Hitler proclame l’Anschluss, le rattachement de l’Autriche l’Allemagne, accept avec enthousiasme par les Autrichiens.

Hitler rclame le rattachement l’Allemagne des Sudtes, rgion de Tchcoslovaquie peuple de 3 millions de germanophones. Le gouvernement tchcoslovaque refuse.

Lors de la confrence de Munich (29-30 septembre 1938), la France (Daladier, prsident du Conseil), le Royaume-Uni (Premier ministre Chamberlain) et l’Italie consentent l’annexion des Sudtes par l’Allemagne par crainte d’une guerre.

Profitant de la faiblesse des dmocraties, en mars 1939, au mpris des accords de Munich, l’arme allemande envahit le reste de la Tchcoslovaquie (la Bohme-Moravie).

3/ 1939 : le dclenchement de la guerre

Hitler revendique la Pologne et l’annexion de Dantzig, ville libre du nord de la Pologne peuple en majorit d’Allemands. Le 1er septembre 1939, l’Allemagne envahit la Pologne isole. Le 3 septembre, la France et le Royaume-Uni dclarent la guerre l’Allemagne. La seconde guerre mondiale commence.



Guides ONISEP
Guide 3e

 

 


A voir aussi...